Select Page

C’est sûr que ça aide d’être ami avec Justin Trudeau, n’est-ce pas ?

Vous voulez la preuve ? La voici….

Rana Sarkar, un ancien candidat Libéral, qui est l’ami du plus proche collaborateur du Premier ministre Gerald Butts, a reçu un poste diplomatique de premier plan à San Francisco – à environ deux fois plus élevé que le « salaire de base officiel » , et selon CTV,  cela fait de lui « un des diplomates canadiens les mieux payés ».

C’est vrai, quand il s’agit pour Justin Trudeau d’aider ses amis, les règles n’ont pas vraiment d’importance – particulièrement quand ce sont les contribuables qui paient la facture.

Généralement, l’échelle salariale pour ce poste débute à 119,600 $ – toutefois, M. Sarkar peut s’attendre à recevoir 260,300 pour son poste douillet.

Nous sommes sûrs que les libéraux vont se trouver  des excuses. Ils disent qu’on ne peut pas s’attendre à ce que M. Sarkar vive avec un misérable salaire de 120 000 $ – malgré les  bénéfices associés à ce poste incluant des « trajets réguliers » à Hawaii et une « maison de cinq chambres à coucher  » à San Francisco, « d’une valeur de plusieurs millions ».

Ce n’est que la plus récente d’une longue liste de dépenses discutables de Justin Trudeau…

Un de mes amis qui dirige un groupe d’intervention politique a besoin d’argent ? Pas de problème !

Mon personnel a plus de 220 000 $ de dépenses de déménagement ? Tout va bien !

Vous voulez venir aux Bahamas gratuitement ? Alors, les canadiens peuvent ramasser la facture de 130,000 $ !

Vous voulez vivre en Californie, voyager à Hawaii, avoir une maison gratuite et recevoir le double du salaire que n’importe qui occupant ce poste recevrait ?  C’est moi qui paie – en fait, c’est le contribuable.

C’est clair que Justin Trudeau se soucie plus de s’occuper de ceux qui sont le plus près de lui plutôt que de s’occuper des besoins des Canadiens qui travaillent fort tous les jours.

Share This
Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
ErrorHere